100e anniversaire de l’Armistice 14-18

Publié par

En  juillet 1916, alors que le conflit fait des ravages depuis 2 ans, débute la bataille de la Somme. Elle ne prendra fin que 5 mois plus tard, le 18 novembre 1916 avec un bilan terrible. Les forces britanniques et françaises n’auront gagné que quelques kilomètres sur les lignes allemandes mais on compte 1,2 million de morts, blessés et disparus. Ce qui fait de la bataille de la Somme l’affrontement le plus meurtriers de la première Guerre Mondiale. 

La bataille de la Somme fut la plus grande bataille de la guerre 14-18. Plus de 4 millions d’hommes y prirent part. Les deux principaux pays touchés furent l’Allemagne et l’Angleterre avec des pertes s’élevant respectivement à 450.000 et 420.000 hommes. La participation des troupes du Commonwealth fit que des hommes des 4 coins du monde vinrent s’affronter dans le Nord de la France. Cette bataille est une période charnière de la guerre. Elle vit en effet la fin d’une armée de volontaire en Angleterre qui laissa place à une armée de conscrits, l’arrivée des chars d’assaut ou encore un changement de stratégie défensive du côté allemand. Si, du côté Français, on a tendance à se souvenir de Verdun, côté britannique et allemand, la Somme a fortement marqué les mémoires des combattants. Ainsi, entre Amiens et Péronne, de nombreux lieux de mémoire ont vu le jour.

Entre 30 minutes et une heure de route du Château les Tilleuls, vous pouvez donc découvrir quelques uns des lieux marqués par la bataille de la Somme. Un circuit du souvenir vous conduit à travers les principaux lieux de l’affrontement, les cimetières britanniques et des musées ou des centres d’interprétation qui vous aident à mieux comprendre ce moment d’histoire.

Bien qu’il soit le plus éloigné du camping, je vous conseille de commencer votre circuit par l’Historial de Péronne. Ce musée est consacré à la Grande Guerre sous tous ses aspects : le front, bien sûr, mais aussi la vie des civils et particulièrement des femmes en temps de guerre. L’aspect passionnant de ce musée est qu’il s’intéresse à la guerre mais aussi à ses répercutions sur la société et ne se limite pas à une vision française mais offre un point de vue français, britanniques ou encore allemand.

Le musée d’Albert Somme 1916, plus proche du Château les Tilleuls, se centrera, lui, sur la vie des soldats dans les tranchées pendant la bataille de la Somme avec des mises en scènes grandeur nature dans des tranchées reconstituées. Son but est de restituer la dimension humaine du conflit notamment avec un son et lumière qui vous place dans une tranchée en pleine nuit pendant un tir d’artillerie.

Outre les musées, vous pourrez ponctuer votre circuit d’arrêt dans quelques uns des Mémoriaux qui s’égrènent le long de la ligne de front. Parmi les plus spectaculaires et émouvants, on compte le Mémorial Anglais et Sud-Africain de Thiepval. On peut lire dessus le nom de 72.000 soldats disparus dans la Somme entre 1915 et 1918. Près de 90% d’entre eux furent des victimes de la bataille de la Somme. Il rend hommage à des hommes de toutes les origines sociales, entre 15 et 60 ans. La moyenne d’âge est cependant de 25 ans. Il aide à comprendre l’impact que la guerre eut sur une génération de jeunes gens. Depuis 2016, un centre d’interprétation et un musée sont venus s’associer au Mémorial. Le musée est particulièrement centré sur la bataille de la Somme en 1916.

Cette année, à l’occasion du centième anniversaire de la fin de la Première Guerre mondiale, des commémorations et des événements prendront place dans la Somme. Tout particulièrement pendant le mois de Novembre 2018. Vous pouvez retrouver un  agenda sur le site www.somme14-18.com afin de planifier votre venue dans la Baie de Somme. A cette occasion, le camping le Château des Tilleuls prolonge d’ailleurs ses dates d’ouverture pour pouvoir vous accueillir le 11 novembre.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *